AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion



Partagez | .
 

 [RP libre !] Le travail c'est la santé (ou pas)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

Membres
Membres

Messages : 58

MessageSujet: [RP libre !] Le travail c'est la santé (ou pas)   Mer 21 Aoû - 10:26

Ils n'ont encore rien deviné, ces sales Boches. Ils continuent à m'appeler Adélaïde. Ils ne savent pas qui je suis. Que je suis Hannah, Hannah Schmidt. Ces salauds ont déporté ma mère, et ils l'ont passée au crématoire devant mes yeux, mes yeux à moi, et après ils ont tendu les cendres à ma grand-mère, dans une saloperie d'urne en plastique. Elle pleurait, ma grand-mère, mais moi pas. Je la vengerai, ma mère.

J'ai déjà commencé. Je me suis introduite dans leur base de Cliffeven. C'est une petite île, sur la mer du Nord, au large du Danemark. Ils me prennent pour une collabo, une sale collabo de merde. Ils croient que je suis prête à vendre des Juifs. Plutôt crever.

Là je suis dans la bibliothèque. A ma place. C'est une place stratégique. Elle est loin de l'entrée, mais je peux la voir. Pour avoir le temps de détruire les documents sur lesquels je travaille si un de ces salopards entre dans la pièce. Ma plume crisse sur le mauvais papier qu'on nous fournit. Je suis en train de reproduire les plans de l'île, pour les envoyer à l'état-major, à Londres.

Mais il me manque la partie interdite... Il faut que je prévoie comment m'y introduire.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Admin Suprême
(du forum & du CHMI)

Admin Suprême (du forum & du CHMI)

Messages : 347

MessageSujet: Re: [RP libre !] Le travail c'est la santé (ou pas)   Ven 23 Aoû - 8:47

[HRP : suite de ce RP.]

Ainsi donc, les voilà dans les couloirs, le directeur de Cliff Heaven et cet étrange individu dont pour l'instant personne ne connaissait la réelle identité. Car qui lui assurait qu'il avait bien donné son vrai nom ? Personne, si ce n'est ce monsieur en blouse blanche qui lui inspirait tout sauf confiance. Et qui pose des questions. Beaucoup de questions. La plupart des membres du personnel n'osent vraiment pas répondre ainsi. Qui était-il ? Jake n'avait qu'une hâte : que sa secrétaire lui envoie bien vite les informations dont il avait besoin par message !

Dans le couloir menant à la bibliothèque il prit toutefois le soin de répondre de façon honnête à ses questions. Tant qu'à faire, cela ferait gagner du temps !


"Eh bien il faut dire qu'avant d'être directeur au CHMI, j'y étais déjà psychiatre. Avant les psychotropes aussi. Je suis rapidement devenu le plus persistant des médecins de l'Institut, les autres devenant soit progressivement fous, soit blasés. Lorsque le directeur prit sa retraite (légèrement anticipée) il me confia la direction, pensant que j'étais le plus qualifié. Et le plus motivé. Ce n'était donc pas vraiment un choix personnel, plutôt une opportunité qu'on m'a offerte."

Il marqua une petite pause. Ce n'était pas exactement ça. Il n'était pas resté bien longtemps simple psychiatre avant de devenir directeur. Dès son arrivée on lui avait fait miroiter cet avantage.

"J'ai effectivement plusieurs diplômes de psychiatrie de différentes écoles et universités et ai fait une thèse apparemment novatrice sur l'utilisation des substances psychotropes. Et vous donc, comment en êtes vous arrivés à devenir chercheur en chimie ?"

Un sourire constant flottant sur ses lèvres il l'écouta expliquer son parcours jusqu'à ce qu'ils arrivent devant la porte de la bibliothèque. Une fois que l'autre eût fini, il reprit la parole.

"Ici, donc, la bibliothèque. Nous y entreposons de nombreux ouvrages : Romans, Histoire, Médecine... et plein d'autres encore. Les patients comme le personnel soignant la fréquentent et si un ouvrage manque, je le commande."

Du coin de l'oeil il aperçut au fond, toujours assise à la même table, la jeune Duval. Cette patiente avait cela d'intéressant qu'elle vivait un siècle et demi en arrière. Il se dit que la présenter à son "invité" serait une intéressante façon de l'observer. Lui principalement. Et surveiller les méthodes interactives de la demoiselle du même coup.

S'approchant doucement et avec l'air innocent de la table où elle se trouvait, il se pencha vers Waldemar et lui expliqua rapidement :


"Tenez, cette patiente est persuadée d'être une juive en camp de concentration spécial et nous prend pour de hauts dignitaires nazis."

S'immobilisant devant un rayon, il se tourna simplement vers Adélaïde et la salua de la tête, sourire charmeur aux lèvres. Cela devrait suffire à la faire réagir.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Membres
Membres

Messages : 182
Localisation : Mouahahahaha

MessageSujet: Re: [RP libre !] Le travail c'est la santé (ou pas)   Ven 23 Aoû - 13:06

En marchant, Waldemar se demandait quand même comment cela allait finir. Certes, il était amusant de se faire passer pour quelqu'un d'autre, mais tôt ou tard, il serait percé à jour. Il se doutait que ça serait très probablement aujourd'hui, et s'en moquait, mais il se demandait ensuite comment le relationnel allait évoluer. Il écouta cependant ce que lui expliquait son interlocuteur.

"Eh bien il faut dire qu'avant d'être directeur au CHMI, j'y étais déjà psychiatre."

"Ah ? Ainsi le directeur se charge également des patients. Intéressant..."

"Lorsque le directeur prit sa retraite (légèrement anticipée) il me confia la direction, pensant que j'étais le plus qualifié. Et le plus motivé."

"Efficace dans son travail, donc. Enfin, au moins du point de vue de son prédécesseur. Je commence à saisir peu à peu de quoi il est capable..."

Après une courte pause, Hill reprit. Waldemar ne manqua pas de noter cette pause, se demandant ce qu'elle pouvait signifier...

"J'ai effectivement plusieurs diplômes de psychiatrie de différentes écoles et universités et ai fait une thèse apparemment novatrice sur l'utilisation des substances psychotropes."

Maintenant qu'il en parlait, Waldemar avait effectivement lu une thèse sur les psychotropes, thèse qui justement lui en avait appris l'existence. Il savait bien que le nom de Jake Hill lui était familier... Mais son inconscient venait seulement de faire le rapprochement. Voilà qui apportait de nouvelles informations. Arivenzys nota donc définitivement que le docteur Hill avait de bonnes capacités, et connaissait son métier. Bonne ou mauvaise chose ? Actuellement, Waldemar ne pouvait pas se prononcer ; il aurait la réponse avec le temps...

"Et vous donc, comment en êtes vous arrivés à devenir chercheur en chimie ?"

"A vrai dire, je suis dans la recherche scientifique plus globale, avec une légère spécialisation en chimie. J'ai fait beaucoup d'années d'études, et j'ai commencé la pratique en laboratoire alors que j'étais encore très jeune. Je dispose également de quelques diplômes, et j'ai presque obtenu un Prix Nobel de Sciences. J'ai beaucoup travaillé sur les drogues comportementales, et j'avais synthétisé une nouvelle molécule affectant le psyché."

Waldemar s'interrompit un instant, repensant à cette fameuse molécule. C'est en manipulant celle-ci que Vladimir était apparu... Il n'avait jamais mentionné l'accident, et aujourd'hui encore, tout le monde ignorait que le "prototype" de la drogue en question était responsable de tels effets. Heureusement, Vladimir avait détruit tous les prototypes, ne laissant que la formule finale. Waldemar soupçonnait fortement que ce geste était plus dû à l'envie d'être unique que part bienveillance...

Sur ces pensées, ils arrivèrent à destination.


"Ici, donc, la bibliothèque. Nous y entreposons de nombreux ouvrages : Romans, Histoire, Médecine... et plein d'autres encore. Les patients comme le personnel soignant la fréquentent et si un ouvrage manque, je le commande."

"Ah, tiens donc ? Donc il est potentiellement possible d'accéder à n'importe quelle information ? N'est-ce pas risqué pour les patients ?"

Il avait posé la question, histoire de détourner l'attention... Mais le directeur ne semblait pas l'avoir entend cette fois, vu qu'il était parti voir une demoiselle en train de lire. Il lui glissa cependant à l'oreille :

"Tenez, cette patiente est persuadée d'être une juive en camp de concentration spécial et nous prend pour de hauts dignitaires nazis."


"Oh, vraiment ? Si jamais elle lance une rébellion, je pourrais avoir envie de m'y joindre..."

"Hé, pas d'idée idiote."

Waldemar s'approcha simplement, et salua d'un signe de tête la lectrice. Puis il se tourna vers le directeur.

"Cette bibliothèque est impressionnante, je dois l'admettre. Je passerai probablement lire de temps en temps... A présent, serait-il possible de visiter les dortoirs ? J'aimerais connaître un peu mieux les conditions de vie, bien que je suppose que les patients et le personnel soignant ne sont pas logés de la même façon ni au même endroit."

Il n'avait pas vraiment envie de s'éterniser à côté de cette femme. Si effectivement, elle était victime de délires psychotiques, il était risqué de rester dans  les parages. Surtout à cause de Vladimir...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Admin Suprême
(du forum & du CHMI)

Admin Suprême (du forum & du CHMI)

Messages : 347

MessageSujet: Re: [RP libre !] Le travail c'est la santé (ou pas)   Dim 25 Aoû - 16:25

Jake sourit de l'inquiétude que montrait cet individu au fait que patients et personnel aient accès aux mêmes ouvrages. A vrai dire, le danger était plutôt moindre. La bibliothèque était essentiellement constituée de livres de vulgarisation et non de véritables encyclopédies spécialisées. On pouvait y trouver des renseignement utiles mais pas la Science comme telle. De plus, les rayons "Roman" et "Histoire" étaient bien plus fournis que ceux concernant la médecine ou la chimie ! Quant aux livres et exemplaires de thèses effectivement précis et potentiellement risqués, ils se trouvaient dans une armoire vitrée fermée à clef dans le Laboratoire. Aucune chance, donc, que les patients ne puissent les acquérir.

"Ne vous inquiétez pas, aucun des ouvrages accessibles facilement ne sont véritablement dangereux. Ceux auxquels vous faites probablement référence se trouvent dans la partie exclusivement réservée au personnel de l'établissement."

Bien que cet étranger l'ait saluée, la jeune Adélaïde (si la mémoire ne lui faisait pas défaut, c'était bien son prénom) ne broncha pas. Tiens donc. Voilà qui étonna le directeur, certain pourtant d'obtenir une réaction qui aurait pu susciter quelque dévoilement de la part de l'invité surprise.

Alors que le dénommé Waldemar expliquait avoir envie d'aller visiter les dortoirs, le directeur reçut un SMS de sa secrétaire l'informant des divers diplômes et embauches du chercheur Arivenzys. Visiblement, son identité n'était pas feinte. Ou bien il avait pris soin de la voler au véritable Arivenzys dans des buts peu recommandables. Toutefois, l'individu avec lequel il conversait lui convenait physiquement à l'image envoyée avec les quelques informations. Soit, c'était bien lui. Mais que faisait-il là ? Jake n'avait aucun souvenir d'avoir demandé un quelconque chercheur... L'ancienne grosse secrétaire aurait-elle quelque chose à voir avec tout ceci ?


"Bien sûr monsieur Arivenzys, suivez-moi ! Les dortoirs ne sont pas particulièrement loin, nous y serons dans une ou deux minutes."

Et ce disant il abandonna avec quelques regrets la jeune française, emportant sur ses pas le chercheur de renommée. Direction les dortoirs !

[HRP : Je te laisse répondre directement là-bas dans un nouveau sujet ? Smile]

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Membres
Membres

Messages : 58

MessageSujet: Re: [RP libre !] Le travail c'est la santé (ou pas)   Lun 26 Aoû - 11:41

Un bruit, à l'entrée de la pièce. Le lieutenant est là, avec un nouveau. Je frémis, mais garde mon calme apparent. Et dissimule mon plan sous une autre feuille sur laquelle je dessine. Une silhouette de femme, à la hâte. Il me salue d'un sourire. Je ne réponds pas. Je dois avoir l'air absorbée par ce que je fais.

Mais j'écoute. Il fait visiter la bibliothèque au nouveau. Qui pose des questions intéressantes. L'imbécile. Bien sûr qu'ils ne vont pas laisser leurs archives à disposition. "Crétin !", j'ai envie de lui hurler, mais je me retiens. Il ne faut pas qu'ils me découvrent. Je rajuste une mèche derrière mon oreille.

Et j'ai une idée.

J'attends qu'ils aient tourné le dos, puis je glisse mon plan à la page 154 du livre ouvert face à moi. Un manuel de dessin. Je me lève, et je vais le ranger dans son rayonnage. Je viendrai le récupérer plus tard. Même s'ils le trouvent, ils ne sauront pas qu'il vient de moi.

Cachée derrière mon rayonnage, j'ôte les chaussures. Il faut être discrète. Mes bas de nylon ne résonneront pas sur le carrelage. Je vais les suivre. Ils finiront bien par aller dans la zone interdite. Je découvrirai ce qu'ils y cachent. Et je vengerai ma mère. Je le jure sur ses cendres. Je la vengerai.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: [RP libre !] Le travail c'est la santé (ou pas)   

Revenir en haut Aller en bas
 

[RP libre !] Le travail c'est la santé (ou pas)


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

Page 1 sur 1



Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Cliff Heaven Mental Institute :: CHMI - Côté Patients :: La Bibliothèque-