AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion



Partagez | .
 

 [rp libre] Ce serrait un beau jour si je n'étais pas là, dans ce lieu sinistre.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

Membres
Membres

Messages : 8
Localisation : Je ... où suis-je ?

MessageSujet: [rp libre] Ce serrait un beau jour si je n'étais pas là, dans ce lieu sinistre.   Dim 8 Sep - 16:05

Les mains sur le bastingage, j'observais l'île d'un œil hésitant suite à cette dure nuit navale. Enfermée dans la cale, j'avais du supporter une nuit sur le plancher, ma tête se cognant à chaque roulis du bateau. Heureusement que les trajets avant avaient été longs ce qui m'a fait m'endormir avec une rapidité fulgurante inhabituelle de ma part, moi qui aie souvent un mal fou  à sombrer dans les doux bras de Morphée. Ces derniers m’accueillant avec de beaux rêves remplis de romantisme et de couleur.
Reprenant mes esprits, je vis, en face de moi à une dizaine de kilomètre, l'île. Un étrange bâtiment près d'une falaise me fit un léger frisson alors que j'observais au dessus d'arbres les toits de la structure principale. Le bateau se dirigeait vers une grande plage qui occupait la plus grande face de l'île. La couleur grisâtre de cette face me fit penser que ladite plage n'était non en sable mais en gravier. Chose beaucoup plus gênante et inconfortable. Enfin il faudrait faire avec même si je fus légèrement triste des nuits d'enfer qu'aurai pu faire sur la plage. Pas triste, plutôt déçue quoique je trouverai sûrement un endroit tranquille dans la forêt pour satisfaire des besoins romantiques au cœur de la nature. Relevant mon regard je vis le ciel, tout bleu. Le soleil s’élevant gracieusement vers son zénith avec sa douceur habituelle. Il ne faisait pas très chaud, dans les vingt-cinq mais je me sentais bien malgré ma tenue légère. Même si mon esprit me larguait que le contraire aller arriver d'ici peu. Une légère frisson me parcourut.
Sentant un ralentissement, je me dirigeai vers le côté droit du bateau sous les regards strictes ou envieux des gardes. Une fois arrivés on me déversa dans l'eau peu profonde  avant de faire demi-tour et de revenir à l'île. Sentant l'eau glaciale me brûler les mollets je m'élançai vers les graviers qui faisant office de plage. Je mis mes chaussures à talons à ma main, ces dernières étant délaissées par les traîtres cailloux.
Il y avait peut-être des voix mais je ne les entendais pas, par faute du roulis bruyant des vagues derrières. Enfin, je ne voyais personne, vive l’accueil ! Me demandant si il y avait quand même quelques rêveurs, j'élançai de ma belle voix cet appel si banal :

-"Il y a quelqu'un ?"
Une soudaine envie me fit descendre ma main mais ma pensée lucide la fit stopper son mouvement sensuel.
"Me contenir, je dois me contenir" marmonnai-je.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

[rp libre] Ce serrait un beau jour si je n'étais pas là, dans ce lieu sinistre.


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

Page 1 sur 1



Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Cliff Heaven Mental Institute :: CHMI - Côté Patients :: La Plage-