AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion



Partagez | .
 

 [RP] Contact humain

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

Membres
Membres

Messages : 8

MessageSujet: [RP] Contact humain   Mer 4 Sep - 12:19

Le voyageur lisait, tranquillement installé sur une chaise qui semblait pouvoir craquer sous son poids à tout instant. Masqué et coiffé de son couvre-chef de shérif, le colosse sans visage respirait lourdement. Sous la surveillance visuelle de deux individus, étant donné qu'il représentait un danger potentiel, Rafik en était venu à se perdre dans la bibliothèque plutôt fournie de l'établissement. Pour l'heure, il ne comprenait pas spécialement pourquoi on l'avait convié ici. Son rendez-vous avec le directeur avait été reporté à une autre fois, et il n'avait toujours pas eu l'occasion de rencontrer ses collègues.

Pour l'instant, il évoluait au beau milieu des patients sans se soucier de leur état. Le voyageur se contentait d'attendre, calme et distrait par sa lecture. Il accorda un instant un regard las aux deux patients venus l'observer en se postant à une distance respectable du grand psychologue qu'il était, avant de soupirer et de tourner la page de son livre. Ses rêves devraient encore attendre un peu, car les cas qui l'entouraient actuellement n'étaient que peu intéressants pour lui.

Son affectation lui semblait douteuse, à bien y songer. Il n'était pas commun qu'un centre d'une telle renommée fasse ainsi attendre l'un de ses meilleurs éléments lorsqu'il prenait la peine de se déplacer pour obtenir un entretien. Etait-ce cette histoire de menottes qu'il avait été contraint de porter lors de son arrivée ? Il était évident que le responsable des lieux se devait de régler ce genre de souci de légalité avec les forces de l'ordre.

Convaincu qu'il devait s'agir d'une affaire de paperasse, Rafik ravala son agacement pour s'adonner pleinement à sa lecture. L'histoire du récit ne l'enchantait pas, et les personnalités de l'ouvrage lui paraissaient aussi creuses que dénuées d'originalité. Monotone, voilà le terme qui qualifiait au mieux cet écrit douteux... Mais à défaut de trouver là un élément d'enrichissement culturel, il s'occupait l'esprit. Nouveau soupir, nouvelle page tournée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Membres
Membres

Messages : 110
Localisation : Prom'nez-vous dans les bois, pendant que je n'y suis pas...

MessageSujet: Re: [RP] Contact humain   Jeu 5 Sep - 8:39

Ambroise, pour une fois, était calme et ne faisait de mal à personne. Elle s'était installée dans la bibliothèque et monopolisant une table à elle seule y avait empilé des livres parlant de dissection et un ouvrage du Marquis de Sade, trouvé dans la réserve un jour où elle n'aurais pas dû être seule. Aujourd'hui c'était atelier théorie. Et révision. Son petit atelier avec Amber lui avait ouvert des portes qui lui étaient jusque là restées inconnues. Elle se contentait avant de faire souffrir les choses. Désormais, elle pouvait étudier leur souffrance et faire des expériences. Ca donnait tout de suite l'air beaucoup plus sérieux !

Ainsi donc elle était tranquillement assise à sa place, lisant ses ouvrages de vulgarisation, lorsqu'entra dans la bibliothèque une silhouette inconnue et ô combien fascinante. Un homme, un géant, avec un masque super bizarre et un chapeau de shérif. C'était à n'en pas douter un fou. Personne d'autre que les fous ne portent de tels accoutrements, c'est bien connu. Sauf peut-être les acteurs de théâtre ; mais c'est une autre histoire !

Elle le regardait donc, fascinée, dissimulant toutefois son regard derrière ses livres, parce que flûte, s'il devenait méchant même elle qui avait une certaine résistance à la douleur y passerait sûrement. Mais son attitude lui semblait étrangement calme. Elle ne connaissait au CHMI aucun individu doté de cette tranquillité sûre. Enfin, presque aucun. Seuls certains membres du personnel semblaient être à ce point détendus. Les fous ici étaient tous plus ou moins concernés par une sorte d'activité intérieure intense et infatigable.

Finalement, elle décida de s'approcher. Elle laissa ses livres ouverts sur la table et de ses petits pieds approcha l'étranger par son côté gauche. Elle observa son masque. Il était vraiment bizarre, vert et pas très très formé. Ca faisait un peu comme un sac. Rien à voir avec les cagoules qu'elle avait pu regarder dans les bandes dessinées du XX° siècle.


"Tu lis quoi ? Pourquoi tu portes ça ?"

Ah, les enfants ! Les enfants et leur délicatesse spontanée. Les enfants et leur don pour poser les question qu'on avait justement très envie d'entendre...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Bibliothécaire
Bibliothécaire

Messages : 15

MessageSujet: Re: [RP] Contact humain   Lun 9 Sep - 18:26

Lorsqu'un antique deuxième tome des Misérables, usé par les nombreuses lectures des patients tomba du rayonnage où Jeanne tentait vainement de placer quelques ouvrages, il rebondit sur sa tête avant de choir à ses pieds et, comme pour la narguer, de se séparer en deux, couverture et pages faisant sécession. Sa petite main cliquetante de bracelets s'en saisit promptement. Un livre de plus à réparer. En réalité, cela ne la dérangeait pas vraiment, elle doutait que ce livre ai une quelconque valeur en tant qu'objet et occuper ses doigts et avoir la satisfaction du bel ouvrage suffisait à son bonheur et la divertirait un peu du classement.
Elle toussa lorsque la poussière suivit le livre. Les recoins les plus reculés de la bibliothèque n'était pas un modèle de propreté et ce n'était pas avec elle que cela allait changer. L'espace était déjà un peu trop lumineux et spacieux à son goût : une bibliothèque c'est sombre, chaud et encombré ou ça n'est pas.
Mais elle avait accepté un poste dans un hôpital, et elle devait bien s'attendre à un petit peu d’hygiène. Calant le livre mourant sur le monceau branlant qu'elle serrait entre ses bras, elle tourna un regard soucieux vers les quelques malades rassemblé dans le lieu. Elle n'avait eu d'interaction qu'avec l'ancien bibliothécaire qui l'avait accueilli et fait faire le tour de ses nouvelles fonctions et n'avait pour l'instant pas encore eu l'occasion de rencontrer le moindre membre du personnel. Il faut dire que son arrivée s'était faite de façon plutôt discrète et que l'employé lui avait confié d'un ton sournois que le chef d'établissement était assez occupé à courir après les vagabondages des internés. Rassurant.
Elle appréhendait un peu sa confrontation aux autorités en place. Son parachutage n'avait rien de très honorable et elle avait un petit peu peur d'avoir déjà attiré sur elle une attention peu nécessaire.
Le discours enthousiaste de sa mère sur la haute probabilité d'être obligée de renoncer à ses piercing pour intégrer l'établissement l'avait un peu inquiétée. Plus qu'une lubie adolescente, elle considérait comme un droit fondamental d'avoir le choix de son apparence jusqu'au bout des ongles. Cet entêtement presque capricieux l'avait obligée à repousser un certain nombre d'emplois mais elle n'avait jamais eu la nécessité financière de se résigner et bien qu'aimable et enjouée, elle était prête à se défendre bec et ongles contre le grand chef.

Le bip répété de l'appareil d'identification des ouvrages éparpilla ses pensées. Ce foutu bouquin n'existait pas ! Comme un truc qu'elle tenait dans la main pouvait-il ne pas exister ? Jurant contre la technologie moderne, Jeanne s'escrima en jurant à apprendre à la machine l'existence de l'objet.
Après un instant de bataille technologique intense, la victoire lui fut acquise et le livre pris sa place dans la pile baptisée « Rafistolage ».

Elle pris alors conscience de sa probable attitude bruyante et tourna un regard inquiet vers la salle. Heureusement la bibliothèque n'était pas très fréquentée, la plupart des occupants étaient trop loin d'elle et les plus proches semblaient plongé dans une conversation.
Etrange association que ce géant dont la cagoule était à elle seule une atteinte au bon goût et cette petite fille. Plongée dans ses pensées Jeanne les fixa longtemps sans plus s'occuper de ses livres.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Membres
Membres

Messages : 8

MessageSujet: Re: [RP] Contact humain   Mar 10 Sep - 12:15

Le voyageur prend alors conscience d'un fait essentiel. Il s'ennuie. Relevant la manche de son long manteau noir, il observe un instant le cadran de sa montre en poussant un soupir inaudible. Fort heureusement, un imprévu se présente à lui et rend la journée bien plus intéressante qu'elle ne semble l'être. Le colosse accorde un regard discret à la petite fille qui s'approche de lui d'un pas mesuré, et ses yeux fatigués croisent ceux de la demoiselle. Cette dernière agit comme le fait n'importe quel enfant de son âge, se soustrayant à l'inutile politesse des présentations en bonne et due forme, pour venir lui poser des questions très directes. Rafik ferme délicatement son ouvrage, montrant la couverture à l'inconnue avant de la réorienter vers lui. De sa voix aux tonalités sinistres, il entreprend de lui répondre.

"Le chemin des Ombres. Un livre sans grand intérêt, si tu veux mon avis."

La deuxième question, quant à elle, laisse le psychiatre de renom plus perplexe. La demoiselle se permet de lui demander pourquoi il s'affuble d'un masque, alors qu'elle-même ne se montre pas au grand jour. De ses iris perçants, l'homme au chapeau de shérif analyse sa jeune rencontre en silence. Suite à quoi, il pose lentement ses coudes sur la table en croisant ses doigts, faisant tapoter ses pouces l'un contre l'autre. Il ouvre à nouveau la bouche, la toisant avec toujours autant d'impassibilité.

"Ma chérie... Puis-je me permettre de te retourner la question ? Pourquoi portes-tu ce mignon petit masque ?"

Les émotions de Rafik demeurent secrètes, dissimulées par le tissu qui couvre son véritable visage. Cela dit, un sourire déforme la cagoule verdâtre et ses paupières se plissent en une mimique amusée. Par ses interrogations, l'inconnue s'est montrée digne d'intérêt. Un cas très intéressant à analyser, à bien y songer. On ne traverse les portes de l'établissement que pour deux raisons, par ailleurs. La première, nous venons de l'expliciter. La seconde survient lorsque l'on se décide à travailler ici. C'est d'ailleurs le cas de l'étrange brin de femme se trouvant non loin d'eux. Une bibliothécaire à la chevelure singulière, et qui semble s'intéresser passablement à la conversation qui se tient entre l'enfant et le géant. Rafik laisse ses iris voguer jusqu'au visage de l'employée, lui intimant par la même occasion que cet intérêt est partagé.

Nouveau soupir, et le géant accorde son attention à la petite fille. Bien décidé à décrypter de quel trouble elle fait l'objet pour s'être retrouvée ici, il envisage donc de continuer cet échange verbal. Attendant une réponse sans en avoir donné cela dit, il entreprend de la fixer avec une intensité presque dérangeante...

"Comment t'appelles-tu ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Membres
Membres

Messages : 110
Localisation : Prom'nez-vous dans les bois, pendant que je n'y suis pas...

MessageSujet: Re: [RP] Contact humain   Jeu 12 Sep - 15:09

Ah bon. Un livre sans grand intérêt. Mais pourquoi le lire, alors, s'il est pas intéressant ? C'est débile, un adulte dites donc. Ca fait des tas de trucs qui ne l'intéresse pas et ça se force à le faire... Comme lire des livres pas intéressants. Elle en connaissait plein, des livres intéressants, Ambroise ! Elle pourrait sûrement conseiller cet étrange personnage. Elle s'apprêtait donc à lui envoyer un sourire radieux, celui d'une enfant un peu étrange qui semble avoir trouvé un genre d'ami un peu spécial et qui, mine de rien, tend à le regarder avec la légère condescendance que lui confère la naïveté de son âge, lorsque...

""Ma chérie..."

Ma... chérie... Ma. Ché. Rie. MA CHERIE quoi ! Mais il se prend pour qui lui, d'abord ? "Ma chérie" ! Du coup, elle n'avait même pas écouté ce qu'il lui avait dit ensuite, fulminant en son for intérieur. Tant pis s'il avait posé des questions, il n'obtiendrait d'elle aucune réponse ! Nan mais oh !


*Nan mais d'abord, j'suis même pas ta copine, alors "ma chérie" c'est pire !!*

A côté, la bibliothécaire a arrêté de faire le bruit constant qu'elle faisait depuis tout à l'heure et ce silence soudain a pour effet d'attirer l'attention de la petite Ambroise. Qui, du coup, calme ses ardeurs belliqueuses suscitées par le petit nom qu'on venait de lui attribuer.

Elle était bizarre, cette nouvelle bibliothécaire, avec ses cheveux bleus. Etrange et... et un petit peu pathétique quand même. Parce qu'il faut comprendre qu'Ambroise est une peste. Elle méprise tout ce qu'elle considère comme lui étant inférieur. Donc énormément de monde, en fait. Et là, à l'instant, surtout ce monsieur trop bizarre avec son masque tout vert qui avait osé l'appeler "ma chérie". Tss, tss, tss...

Enfin bref, elle adressa une grimace toute en tirage de langue à la dame aux cheveux bleus et se retourna ensuite vers son interlocuteur, sourire forcé sur le visage.


"Je m'appelle Ambroise von Sader-Masoch. Dernière descendante du nom."

Qu'il ne connaisse pas son patronyme était inconcevable à la petite qui se considérait très légitimement comme le centre du monde. Elle existait ; qui donc pouvait ignorer sa petite personne et son patronyme, hmm ? Bref. Toute "dernière descendante du nom" qu'elle fut, cela n'excusait pas l'impolitesse dont elle avait fait preuve précédemment, trop distraite qu'elle avait été par sa curiosité. Bien au contraire ! "Noblesse oblige" comme on disait dans un trèèès vieux film anglais*.

"Et vous, Monsieur, comment vous appelez-vous ?"

*Le Fantôme de Canterville, nouvelle d'Oscar Wilde et film daté de 1940 qui est aaaaabsolument géniaaaaal !!! En voici une petite image qui m'a pas mal inspirée pour Ambroise !

Spoiler:
 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Bibliothécaire
Bibliothécaire

Messages : 15

MessageSujet: Re: [RP] Contact humain   Lun 16 Sep - 18:10

La langue rose de la petite fille la tira de ses réflexions. L'étrange couple semblait avoir fait une pause suffisamment longue dans sa conversation pour se laisser le temps de remarquer sa présence. Haussant un sourcil surpris Jeanne considéra la petite fille. Elle ne se rappelait que vaguement de son enfance et était si heureuse d'en être sortie qu'elle considérait souvent les jeunes humains comme une espèce à part entière. Bien sûr celle-ci était presque assez grande pour rejoindre l'âge ô combien aussi compliqué de la pré adolescence, mais sa réaction purement infantile laissa la bibliothécaire septique.
Mais elle n'y attacha aucune importance et replongea le regard vers ses livres tout en conservant une oreille près des deux compères.

« Je m'appelle Ambroise von Sader-Masoch. Dernière descendante du nom. »

Son regard se releva brusquement de ses fiches pour se fixer sur la petite bouche dont sortait les mots qui l'avait surprise. Si Ambroise ne lui évoquait pas grand choses sinon une divine boisson, le patronyme qui l'avait faite sursauter plaqua sur les lèvres de Jeanne un grand sourire amusé. Elle ne se serait pas attendue à entendre ce nom sur la langue d'une enfant, et encore moins pour en revendiquer la descendance. Même si cela était certainement une simple homonymie, la coïncidence était amusante. Alors que ses pensées cheminaient ainsi et que ses bracelets cliquetaient en triant les papiers, elle entendit la toute jeune fille poursuivre la conversation.
A l'occasion elle lui demanderait peut-être si homonymie ou descendance il y avait.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: [RP] Contact humain   

Revenir en haut Aller en bas
 

[RP] Contact humain


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

Page 1 sur 1



Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Cliff Heaven Mental Institute :: CHMI - Côté Patients :: La Bibliothèque-